Tous les groupes politiques, à l’exception des Insoumis, ont soutenu le texte qui transcrit les engagements pris par la Ville de Paris à l’égard du CIO, lequel finance les Jeux à hauteur de 1,4 milliard d’euros.