Lyon – Son prénom reste dans toutes les mémoires: il y a un an, Maëlys, 8 ans, disparaissait lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin. Il faudra près de six mois pour obtenir les aveux du meurtrier présumé. Et bien des zones d'ombre demeurent.