Des centaines de milliers de personnes ont défilé samedi pour le contrôle des armes. Mais l’effet du mouvement sur les élections de novembre reste incertain.