Les «troubles du spectre de l’autisme» (TSA) concernent environ 1% de la population, avec une fille pour quatre garçons. Du diagnostic à la prise en charge, il est possible de faire des progrès significatifs.