Fin 2016, une vingtaine de diplomates américains à La Havane avaient présenté d’étranges symptômes et gardent des séquelles.