L'Agence du médicament demande à limiter les prescriptions et recommande une surveillance des patientes sous traitement.